Conseil Municipal du 9 Décembre – Mes questions sur le PROJET GRAND FRAIS

INFORMATION PROJET GRAND FRAIS #PONTIVY

Lors du dernier conseil municipal du 22 Octobre 2019, je vous ai interrogé Madame la Maire au sujet de l’arrivée probable de la halle grand frais,  je vous ai fait part des craintes qu’elle inspire.

Dans le même temps, Pontivy est une des 222 villes retenues par les pouvoirs pubics  dans la cadre du Programme « Action cœur de ville » . Alors que ce programme vise à faciliter et à soutenir le travail des collectivités locales pour favoriser , en autres actions, le maintien ou l’implantation d’activités en cœur de ville, mais pas que. l’installation de cette enseigne va ruiner toutes les actions menées dans le cadre de ce programme.

Vous n’étiez au courant de rien …Vraiment ?

Pourtant, le 14 mai 2018, alors que j’étais encore membre du bureau exécutif, je vous ai adressé un courriel avec une série d’articles sur les dangers des installations commerciales en périphérie véritable rouleau compresseur pour l’ensemble de nos commerces et notamment GRAND FRAIS .

Grand Frais est en effet une enseigne peu connue en Bretagne car elle est encore peu implantée même si elle est l’enseigne préférée des français… comme Amazon.

Bien sûr notre ville doit se développer en attirant des enseignes, aujourd’hui nous sommes bien dotés pour éviter l’évasion commerciale et en plus dans un contexte ou Internet fait des ravages …mais Il  faut être clair le gâteau ne grandira pas !  Et c’est nous qui devons être les garants , au cas par cas, du maintien de cet équilibre. Nous sommes élus pour cela veiller à l’intérêt général de notre ville.

Mercredi 6 Novembre : Commission économique de Pontivy communauté, vous êtes exceptionnellement présente pour présenter avec le service l’installation de la halle grand frais : 950m2 de halles alimentaires et 400m2 de Boulangerie (opportunément dissociés pour être en dessous de la surface  -1000 m2 -qui requiert de passer en CDAC, commission départementale d’aménagement commercial )

Vous nous présentez une lettre  que Madame  la maire de Pontivy -vous-même – a écrit à Madame la présidente de Pontivy Communauté  – vous même pour dire qu’en tant que maire vous êtes contre ce que vous avez permis en tant que présidente de Pontivy communauté … vous proposez même à Pontivy COMMUNAUTE  de racheter l’ensemble (les maires sont contre)

Est ce à dire que vous ne suiviez pas ce dossier depuis 2018 accompagné par vos services économiques de Pontivy communauté ?

Inquietant !

Vous justifiez ces ouvertures en vous abritant derrière l’enjeu d’ACEMO et de l’emploi

Vous ne pouvez rien faire … « c’est un projet privé, c’est comme ça » … Vraiment ?

Tous sonnent l’alarme, le « gâteau » ne grandira pas. Vous le savez.

Avec l’arrivée de ces nouvelles grandes enseignes alimentaires comme Grande Distribution Spécialisée équipement de la personne, c’est tout l’équilibre commercial qui est perturbé et pas que le centre-ville. Il faut bien sûr de la concurrence, mais dans un juste équilibre. Il ne faut pas être naïfs ! Un site de 18000 m2 : 1400m2 aujourd’hui d’alimentaire 6000 m2 de parking et le reste ? Un centre commercial ?

L’enjeu d’ACEMO est bien sûr majeur : l’emploi sur le territoire. Mais dès le départ, notre devoir était d’alerter. Partout en Bretagne les élus sont vent debout. Il était évident que ce sujet était une « bombe à retardement » localement.

Un défaut d’accompagnement grave pour ACEMO. C’est pourtant  notre rôle, nous sommes élus pour préserver les intérêts de notre ville, faire les bons choix .

Aujourd’hui ce n’est pas seulement ACEMO que vous mettez en péril mais c’est aussi l’équilibre commercial et la vitalité de notre ville … qui sont fragilisés par des choix qui ne sont jamais clairs, tordus. Nous avions l’exigence de mieux les accompagner. La mission n’a pas été remplie.

ANTICIPER ! C’est le devoir de l’élu, Maire ou Président d’EPCI .

Nous sommes des acteurs pas des observateurs …

Voici mes questions :

  • Quels sont les engagements concrets d’ACEMO à rester sur le territoire ?
  • Quelles garanties en terme d’emplois ont été prises par ACEMO pour rester sur le territoire ?
  • Pourquoi ne pas saisir une CDAC (commission départementale d’aménagement commercial) comme pour tous les commerces, tous des projets privés ! Cette saisine est possible dans le cadre du dispositif cœur de ville qui bénéficie d’une ORT (Opération de Revitaliation de Territoire) et de la Loi ELAN qui renforce le pouvoir de contrôle des élus locaux pour veiller à l’équilibre de leur territoire.
  • Quels sont les autres recours possibles ?
  • Pour quelles raisons laissez-vous s’installer d’autres zones commerciales ?
  • Pourquoi n’avoir rien anticipé dans le SCOT (schéma de cohérence territoriale) avec le pays de Pontivy qui permet aujourd’hui de construire le PLUi ? Pourquoi Cette zone a-t-elle n’a pas été classée en zone habitat, de loisirs ou artisanat ?  (Notre ville est d’ailleurs sous représentée dans cette instance majeure pour le développement économique et social de la ville.)

Commentaires Facebook