Les procurations pour les élections municipales, c’est maintenant et c’est simple à établir !

Êtes-vous inscrits sur les listes électorales ?
Pour pouvoir voter aux élections municipales les 15 et 22 mars 2020, il faut être inscrit sur les listes électorales de la Ville de Pontivy .
Pour vérifier votre inscription sur la liste électorale vous pouvez vous rendre sur le site officiel de l’administration française : https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/services-en-ligne-et-formulaires/ISE

Vous serez absent le 15 et/ou le 22 mars ? Mettez en place une procuration !

La demande de procuration peut être faite jusqu’à la veille du scrutin, mais il n’est alors pas assuré que la mairie ait reçu votre demande. Il est donc conseillé de s’y prendre dès aujourd’hui.
La procuration peut être établie pour le premier tour, le second tour, ou les deux tours. Elle est valable un an mais peut être annulée à tout moment.

Comment établir une procuration ?

Vous pouvez établir une procuration :
➜ A la Gendarmerie de Pontivy (ou dans une autre  gendarmerie du pays pour les étudiants par exemple) 
☑️Lundi : 09h00 à 12h00 – 14h00 à 18h00
☑️Mardi : 09h00 à 12h00 – 14h00 à 18h00
☑️Mercredi : 09h00 à 12h00 – 14h00 à 18h00
☑️Jeudi : 09h00 à 12h00 – 14h00 à 18h00
☑️Vendredi : 09h00 à 12h00 – 14h00 à 18h00
☑️Samedi : 09h00 à 12h00 – 14h00 à 18h00
☑️Dimanche : Fermé
Le jour du vote, la personne à qui vous souhaitez donner votre procuration, le mandataire, aura également besoin de se munir de sa carte d’identité.
Nous vous invitons à prendre contact dès à présent avec votre mandataire, qui doit également être inscrit sur les listes électorales de la Ville de Pontivy, pour lui indiquer dans quel bureau de vote il doit se rendre le jour du scrutin.

Besoin d’aide ? Vous n’avez pas de mandataire ? Vous avez une question. Contactez-nous !

Appelez-nous, laissez un sms au 06 04 43 68 52 ou passez à la permanence de campagne, 81 rue nationale (ouvert tous les jours à partir de 16h30 ), et nous vous mettrons en relation avec un mandataire volontaire !

TOUT SAVOIR EN DETAILS  SUR LE SITE DU SERVICE PUBLIC :  https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F1604

Mettre en place un PLAN LUMIERE. Qu’en pensez-vous ?

Le Plan Lumière pourrait être lancé. Il vise à rallumer les rues de Pontivy, mettre en scène et valoriser le patrimoine culturel et environnemental mais aussi réaliser des économies financières et énergétiques, et sécuriser nos déplacements.

Créer une atmosphère chaleureuse, faciliter les déplacements, développer l’attractivité d’un site, supprimer le sentiment d’insécurité…Telles sont les missions d’un éclairage public réussi. A Pontivy, de nombreuses rues et places sont tristes, des bâtiments pas mis en valeur et méritent une plus grande luminosité.

Le Plan Lumière permettra de mettre en valeur progressivement, sur plusieurs années, nos sites historiques  : le château des Rohan, les bâtiments Napoléonien, l’église Lenglier, ses vitraux et le square, nos magnifiques ponts, façades, la basilique, le Monument aux Morts, etc.

Parcours de visite

Toutes nos richesses pourront être valorisées à l’aide de parcours nocturnes qui présenteront de nombreux  points d’intérêts dans la ville. Façades remarquables, éléments architecturaux insolites ou exceptionnels ne seront pas de reste : Il faudra les recenser et ils seront éclairés d’ici 2026. Et en particulier pour créer de l’attractivité l’hiver pendant les fêtes de Noël par exemple.

Économies financières, sobriété énergétique et sécurisation des espaces urbains

Faire mieux avec moins. Telle devra être la ligne fixée par la municipalité. La mairie de Pontivy  devra poursuivre la baisse de la consommation annuelle d’électricité de son parc d’éclairage public. Notamment en  en remplaçant des appareils obsolètes par d’autres moins énergivores avec du LED nouvelle génération …

Ce Plan lumière, qui s’inscrira dans une démarche de développement durable forte et volontariste, aura également pour objectif de réduire les nuisances lumineuses pour la faune et la flore des parcs et jardins.

Notre objectif sera de sécuriser par l’éclairage public nos espaces publics de la ville : rues, sortie d’école, parking …

Venez en débattre lors de

l’ATELIER 9:  ENViE D’UNE VILLE ACCESSIBLE, MOBILE & PRATIQUE

Le mardi 18 Février 2020 à 19h au palais des congrès.

l’ATELIER 6:  ENViE D’UNE VILLE CULTURELLE, TOURISTIQUE & D’HISTOIRE

Le mardi 28 Janvier  2020 à 19h au palais des congrès.

 

Faire de l’ilôt des récollets un lieu privilégié et vivant pour les familles pontivyennes, les randonneurs et vacanciers au cœur de la ville. Qu’en pensez-vous ?

Nous vous  proposons de faire de l’îlot des récollets et son auberge de jeunesse un lieu de rencontre privilégié des familles pontivyennes le week-end, et des vacanciers et randonneurs.

Au bord du Blavet et du canal de nantes à Brest, ce site nature privilégié idéalement situé en cœur de ville pourra accueillir toute l’année des associations, des anniversaires, cousinades, mariages et autres réunions familiales, mais aussi des vacanciers, séminaires, sportifs , pêcheurs, randonneurs à pieds, en vélo, à cheval !

En plus, de l’hébergement dans l’auberge de jeunesse rénovée et relookée nous vous proposerons une grande salle de réception et une nouvelle cuisine équipée semi-professionnelle, partagée.

Nous voulons aussi dans l’ancienne maison de caractère de l’APAP créer des gîtes modernes, confortables et fonctionnels pour des petits groupes mais pas que … Des gîtes tout confort, avec une terrasse, une cheminée, un garage vélo, des box pour les chevaux … avec possibilité de commander des paniers de produits locaux.

Ce site verra la possibilité de créer des « satellites » touristiques: un camping à proximité sur le site actuel du centre technique municipal, et pourquoi pas des hébergements insolites cabanes sur l’eau, caravane vintage, péniche, … par exemple.

Venez en débattre lors de l’ATELIER 6:  ENViE D’UNE VILLE CULTURELLE, TOURISTIQUE & D’HISTOIRE 

Le mardi 28 Janvier 2020 à 19h au palais des congrès.

Développer le Street art et l’art végétal à Pontivy – Qu’en pensez vous ?

Le « street art » ce sont des fresques urbaines, peinture, portrait de rue, sur les pavés, murs … Œuvres éphémères le temps d’un été ou d’un hiver, d’un festival, le temps d’un habillage d’une zone de travaux … dans les zones de collectes de déchets et zones dégradées de la ville, habiller Les escaliers bétonnés dans la ville, et toutes les zones « grises » sans âme ! Nous voulons aussi végétaliser les rues de caractères en cœur de ville avec du « street art végétal » .

Un virage végétal et artistique à l’image de nombreuses rues Morbihannaises Vannes, Rochefort en Terre et la Gacilly, avec des fresques végétales naturelles et écologiques, avec nos jardiniers et des artistes pour qui nous proposerons résidence dans des ateliers en ville et pourquoi pas organiser un festival de Street art ?

Le fer de lance pour donner un nouveau visage à notre ville plus colorée, agréable à vivre et à visiter !

Venez en débattre lors de l’ATELIER 2 :  ENViE D’UNE VILLE VERTE, AGREABLE ET PROTECTRICE DE L’ENVIRONNEMENT

Le mardi 18 Février 2020 à 19h au palais des congrès.

Des idées en photos

 

Favoriser l’innovation de projets et la participation citoyenne avec le budget participatif. Qu’en pensez-vous ?

Des budgets proposés & décidés  par et pour les  pontivyens 

VOIR LA VIDEO    https://youtu.be/RBHoAmcnxpM

Si nous sommes élus nous innoverons en proposant chaque année un budget participatif. Il proposera aux pontivyens de décider de l’utilisation de moins de 1% du budget d’investissement par an, soit environ 70 000€

Les Pontivyens seront appelés à voter chaque année, en sélectionnant les projets d’investissement proposés via une plate-forme numérique  pour un budget total maximum de 70 000 € .  Plusieurs projets pourront être sélectionnés. Les services concernés de la Ville mettront en œuvre ces projets lauréats en associant les porteurs de projet, pour qu’ils puissent vérifier les réalisations, le calendrier, le budget.

Le principe du Budget Participatif est simple : Il permettra aux pontivyens, (citoyens,  entreprises et associations) de proposer des projets d’intérêt général qui améliorent le cadre de vie et de voter pour ceux qu’ils estiment prioritaires. Toutes les idées pour améliorer notre cadre de vie et qui pourront être mises en œuvre sur le territoire de notre ville seront les bienvenues.

Les idées  seront analysées et les pontivyens y seront associés. Avec plaisir les pontivyens s’impliqueront pour les investissements de la ville, à promouvoir les projets et les voir réalisés !

Nous pourrons choisir d’accorder une année une attention particulière aux projets sur  un axe fort : la première année de lancement : il portera sur le VEGETAL & LE STREET ART . Vecteur de qualité de vie, de lien social, la nature et l’art en ville répondent avant tout à nos objectifs environnementaux, de cadre de vie. Cela correspondra au coup d’accélération que notre nouvelle équipe souhaite donner en faveur de la ville verte et embellie.

Ainsi au moment du vote, nous demanderons aux pontivyens de choisir au minimum deux projets issus de la thématique végétale. Les projets ayant recueilli le plus de votes et ayant ensuite été retenus par le jury citoyen devront être votés et présentés en conseil municipal et au préalable au conseil municpal des enfants.

Venez en débattre lors de

l’ATELIER 1:  ENViE D’UNE VILLE MODERNE, A L’ECOUTE DE TOUS

Le mardi 10 Décembre  à 19h au palais des congrès.

 

TERRAIN SYNTHETIQUE

DROIT DE REPONSE – 18 Janvier 2020
Intervention de Michel JARNIGON dans la presse locale sur le coût d’un terrain synthétique suite à notre rencontre avec la GSI et le Stade Pontiyven

« Les Pontivyens ne sont pas des pigeons »
Pourquoi la Ville de Pontivy devrait elle débourser 1 300 000 € pour un stade synthétique là où certains de nos voisins, sur la durée du mandat qui s’achève, ont dépensé moins de 600 000 € pour le même type d’équipement !
Je suis bien placée au département du Morbihan pour connaître le coût de ces équipements , je siège à la commission permanente où nous votons les subventions et aide aux équipements des communes, notamment des équipements sportifs . J’ai des exemples concrets de réalisation et je suis bien informée sur ce sujet. [ BRECH un terrain synthétique homologué a été construit sur ce mandat d’un budget 522 447€ , Je suis déjà en relation aussi avec des entreprises spécialisées]

Les montants annoncés par l’équipe municipale sortante sont pour le moins farfelus.
La vérité est que la gestion de ce projet a manqué de rigueur et que les arguments avancés par l’équipe sortante pour justifier l’absence de programmation avant la fin du mandat ( montant des sommes consacrées au foot sur le mandat et fusion des clubs) ne sont qu’un écran de fumée pour masquer l’absence de méthode et l’indécision qui ont du prévaloir sur le traitement de ce dossier.
Trop d’études d’un coût excessif sans aboutissement concret ont mobilisé élus et services municipaux au cours de ce mandat . Les réalisations concrètes ne sont pas au rendez-vous.
Nous devons investir dans la modernisation de nos équipements sportifs.
Au-delà d’une promesse,c’est une conviction forte.
Une méthode : la première année on décide, la seconde on inscrit au budget et on réalise. Une municipalité qui n’investit pas meurt.
Nous devons être le plus efficaces possible dans la réalisation des missions qui nous sont confiées car nous sommes comptables devant les Pontyviens de l’utilisation rigoureuse et pertinente de l’argent public. Et c’est ce à quoi mon équipe et moi-même sommes préparés.

Sentiment d’insécurité à Pontivy et bilan d’activité des services municipaux

Sentiment d’insécurité et bilan d’activité des services municipaux

Pontivy, Samedi 23 novembre 2019, il est 21 heures lorsqu’ un couple d’adolescents de 16 et 17 ans se fait agresser Place Aristide Briand. Le jeune homme est blessé à la tête, la jeune flle au ventre et à la joue par des projectiles tirés d’un pistolet à billes. Les agresseurs seront rapidement identifés et interpellés par la gendarmerie.

Pour autant cette agression s’ajoute aux faits d’ incivilités et nuisances ( attroupements, alcoolisation et nuisance sonores) – trop nombreux au cœur de notre ville – que j’ai eu l’occasion de dénoncer lors du dernier conseil municipal. Ces faits, Madame le Maire, ont été portés à votre connaissance à de nombreuses reprises.

Quelles dispositions ont été prises depuis ?

Des pontivyens que je rencontre me font part de leur inquiétude et de leur désarroi, ils incitent leurs enfants à éviter certains lieux, de jour comme de nuit ( et la nuit tombe tôt à l’approche de l’hiver), ils s’interrogent sur l’action des services municipaux.

Le sentiment de ne plus être en sécurité dans notre ville est en train de naître.

Peut-être ce sentiment n’est-il pas fondé, mais comment les pontivyens et les pontivyennes peuvent ils l’apprécier lorsqu’aucune information sur l’activité des services municipaux , et de la police municipale en l’occurence n’est portée à leur connaissance ? comment peuvent-il l’apprécier lorsque leurs élus eux-mêmes ne disposent,depuis 2016, d’aucune information sur l’activité des services municipaux censés mettre en œuvre leur politique ? Comment peuvent-ils se rendre compte de l’implication des personnels municipaux au service du projet municipal sur lequel vous et votre majorité ont été conduits aux afaires ? Comment peuvent-ils connaître le fonctionnement de notre collectivité et apprécier les résultats tangibles de l’action municipale au quotidien ?

Doivent-ils en conclure, Madame le Maire, que la Sécurité, la Sureté, la Tranquillité et la Salubrité ne font pas partie des préoccupations qui guident votre action ?

Ma question est la suivante :

Quand et comment envisagez-vous de porter à notre connaissance , et à celle des Pontivyens, le bilan de l’activité des services municipaux et notamment celui de la police municipale ?

Des propos scandaleux ? Non, qu’on applique la loi.

L’immigration est une préoccupation majeure pour notre ville, qui appelle une réaction vive de notre part. Nous ne devons pas accepter avec fatalité cette situation, sans rien faire. Nous devons ‪maîtriser dans un dialogue constructif avec L’Etat notre politique migratoire à Pontivy, avec des règles et de la fermeté‬.

‪Les gens déboutés du droit d’asile ne peuvent pas rester sur notre ville. C’est la loi .

Derrière tout cela, c’est un coût et une situation humainement inacceptable, qui n’entraîne que le rejet, et qui produit l’exact inverse d’une intégration réussie.

Accueillir oui mais correctement, en en limitant l’ampleur : comment prendre en compte sinon la scolarisation des enfants qui ne parlent pas français et qui nécessitent plus de temps de classe, au détriment d’autres enfants. L’Etat ne nous en donne pas les moyens. ‬

Sur nos territoires d’industries agro-alimentaires, nous devons travailler en faveur de l’immigration économique avec des règles d’accueil et les appliquer. Il n’y a pas de meilleur intégration que par le travail.

Plus généralement sur l’immigration , la France est devenue le premier pays en Europe d’accueil des clandestins, de mineurs non accompagnés MNA, que le droit d’asile est détourné, Que des milliers de ressortissants de pays pourtant sûrs demandent l’asile en France, qu’il y a un coût intenable pour la France et les collectivités territoriales (communes et départements) , en termes d’hébergement des clandestins, d’AME, de protection de l’enfance, d’aides sociales, que derrière tout ça il y a une certaine impuissance de l’État, qui cherche à s’appuyer sur les collectivités locales d’un problème qu’il est n’est pas capable de résoudre. nous n’avons pas en tant que collectivité les moyens d’accueillir tout le monde.

Pontivy. M.M. Doré-Lucas dénonce les « propos scandaleux » de Soizic Perrault sur l’immigration via @ouestfrance

https://www.ouest-france.fr/bretagne/pontivy-56300/pontivy-m-m-dore-lucas-denonce-les-propos-scandaleux-de-soizic-perrault-sur-l-immigration-6660185?fbclid=IwAR2ZQTgPdLkiIvp0eoftEAO-HyPi-KvrhNE_6HXe2pZ9JdGFnKlUEZqTW-4